Le Jeûne vieux comme le monde et résolument moderne

C'est tout naturel pour désencombrer et revitaliser l’organisme. Les animaux jeûnent et l’être humain aussi à la capacité de jeûner en puisant dans ces réserves pour alimenter les cellules de son organisme.

Quelques illustres pratiquants du jeûne de 40 jours dans l’Antiquité lui ont donné ses lettres de noblesse : Hippocrate (médecin grec vers 460-375 avant J.C.) déclarait «Il faut être mesuré en tout… et soigner ses petits maux par le jeûne plutôt qu’en recourant aux médicaments.», Socrate qui discourait en marchant et en jeûnant, Pythagore (mathématicien) qui imposait de long jeûne à ses futurs élèves, Gandhi qui a inauguré le jeûne politique.

A notre époque d’abondance et de luxe, le jeûne est une réponse. Si on comprend que les maladies sont des tentatives du corps pour rétablir un équilibre. Le jeûne ne guérit pas, il permet la correction du terrain, il fait appel au « médecin intérieur » qui mobilise la capacité d’auto-guérison de l’organisme, qui est la nature même du vivant. cf. la loi de l’homéostasie qui dit que « tout système vivant laissé à lui-même revient spontanément à l’état d’équilibre ». Claude Bernard.

Le jeûne est un ralentisseur du vieillissement tissulaire. Il permet de régénérer les cellules du corps par un travail de désintoxication, de nettoyage des cellules mortes et tissus endommagés. Il augmente la longévité, et aiguise le goût pour la vie. Le jeûne est une méthode merveilleuse pour élever le tonus et la vitalité.

Le jeûne modifie la conscience

C’est une voie simple, fort peu coûteuse et efficace, pour parvenir à une sensation positive nouvelle de son corps et de sa vie. Les effets intellectuels liés au jeûne font que les écoles de développement personnel et spirituel l’utilisent dans leur pratique.

La paix intérieure par le jeûne

Jadis, toutes les religions pratiquaient le jeûne. Toutes s’adressaient au corps mais l’objectif concernait l’esprit et assurait une hygiène mentale qui tenait lieu de psychothérapie.

Le jeûne comme prévention

C’est un bon moyen de garder ses capacités physiques et intellectuelles au tournant de la quarantaine. Il permet d’améliorer les maladies rhumatismales, les problèmes digestifs, l’eczéma, l’asthme, les migraines, l’hypertension, le diabète de type 2, les allergies.

Ce qu’apporte le Jeûne :

  • Repos du système digestif
  • élimination des toxines
  • perte d’embonpoint
  • régénération du système immunitaire,
  • peau plus saine et rajeunie
  • ralentissement du processus de vieillissement,
  • prévention d’une bonne santé cardio-vasculaire,
  • prévention d’une bonne santé mentale.
  • introspection
  • meilleur équilibre émotionnel
  • améliore la concentration
  • facultés intellectuelles plus développées
  • apprend à lâcher prise
  • libérations de nos dépendances (tabac, alcool, café, sucreries etc...)
  • redécouverte du goût des aliments.
  • arme efficace contre les cellules cancéreuses (Valter Longo chercheur américain sur la longévité)
  • aide en pré-burn out – situation d’épuisement

Le jeûne «thérapeutique» quant à lui se fait sous contrôle médical et peut être utile dans les troubles métaboliques, maladies dégénératives cérébrales, cancer, et les maladies inflammatoires.

LE JEÛNE BUCHINGER

Le jeûne Buchinger est celui que nous pratiquons lors de nos stages, avec la randonnée et le yoga tout danger de fonte musculaire est évité.

Historique

Le Docteur Otto Buchinger à l’âge de 40 ans déclare un rhumatisme articulaire qui le rend invalide. Après 19 jours de jeûne ses articulations sont redevenues mobiles et indolores. Cette expérience de jeûne qu’il catalogue comme la plus forte des thérapies oriente sa carrière médicale. A partir de 1920, il soigne avec le jeûne et en 1953 il ouvre la clinique Buchinger sur les bords du lac de Constance en Allemagne avec 150 lits. Le Docteur Lutzner qui travaillait avec Otto dans sa clinique a écrit un livre pour jeûner en autonomie chez soi et le pasteur Christoph Mitchel inspiré par cette méthode a créer « Jeûne et randonnée » pour les biens portants. C’est actuellement ce jeûne qui est le plus répandu en Allemagne.

Dans le jeûne Buchinger il y a trois dimensions : médicale, spirituelle et la solidarité. Cette pédagogie du jeûne a maintenant été pratiquée sur 4 générations. C'est une technique anti-âge qui stimule la production de certaines "hormones de jeunesse".

Il est associé à des exercices physiques, contact avec la nature, créativité, des massages, du sauna, parfois à des séminaires de méditation, de développement personnel etc...

C’est un jeûne avec suppléments : eau, tisanes, jus de fruit dilués dans l’eau, bouillons de légumes filtré et du miel si nécessaire. De cette manière tout danger d'hypoglycémie ou d'hypovitaminose est écarté et les sels minéraux perdus par la transpiration sont remplacés. Cet apport minéral permet une élimination maximale et rend les transitions plus douces.

Ce voyage au pays du jeûne s'effectue en 4 étapes : la décision, la préparation, le jeûne, la réalimentation.

Les cliniques du jeûne à l'étranger

En Russie, les médecins soignent depuis 40 ans des patients par le jeûne dans des établissements spécialisés. Il y a plus de 20 ans déjà, des recherches montraient qu’une restriction alimentaire avec compléments vitaminiques et sels minéraux prolongeait la durée de vie des animaux de laboratoire, et ce jusqu’ à 50 % par rapport à un groupe témoin nourri comme nous en abondance protéique.

Aux Etats Unis, le biologiste Valter Longo a étudié les effets secondaires des chimiothérapies. Grâce à quelques jours de jeûne avant et après les traitements, il a observé une limitation significative des effets secondaires néfastes. Le jeûne est ainsi devenu une stratégie gagnante contre le cancer.

En Allemagne, chaque année 19 millions d’allemands jeûnent une semaine. Lors de jeûnes thérapeutiques, leur sécurité sociale rembourse certaines pathologies (poly-arthrite rhumatoïde, asthme, syndrome métabolique …) à l’hôpital ou traitées dans des cliniques spécialisées.

Les contre-indications au jeûne :

  • Arythmies cardiaques
  • Décollement de la rétine
  • Dénutrition, cachexie
  • Diabète de type 1
  • Hyperthyroïdie
  • Hypotension artérielle sévère
  • Infection en cours (tuberculose)
  • Insuffisance hépatique avérée
  • Insuffisance rénale
  • Troubles du comportement (comportement colérique, agressivité)
  • Troubles du comportement alimentaire : anorexie mentale, boulimie
  • Le jeûne est également contre-indiqué chez les enfants et les adolescents jusqu’à la fin de leur croissance, les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes âgées.